janvier 2008


center_logo

Outils recommandés:

Procédure :

  • S’il ne s’agit que d’une ou deux images, la fonction de copier/coller de Adobe Reader peut très bien faire l’affaire. L’image est mémoire peut être collée dans un éditeur d’image tel que Paint ou mieux, Paint.Net.
  • Si le fichier PDF a de nombreuses pages, isolez les pages intéressantes avec PDFCreator (imprimez à partir de Adobe Reader ou Foxit avec PDFCreator les pages contenant les images à extraire).
  • Dezipper l’archive Xpdf 3.02 où vous voulez.
  • Le programme « pdfimages.exe » permet d’extraire les images aux formats .ppm, .pbm et .jpg (ppm et pbm sont des formats pris en charge par Irfanview).
  • Ce programme s’utilise en ligne de commande mais vous pouvez créer un fichier .bat qui se chargera de spécifier les options d’extraction.
  • Dans votre répertoire « xpdf-3.02-win32 », créez un dossier « img » qui contiendra les images extraites.
  • Dans votre répertoire « xpdf-3.02-win32 », créez un fichier texte et nommez le xpdf.bat. Ouvrez ce fichier avec le Bloc note et ajoutez la ligne suivante : pdfimages -j chemin\monfichier.pdf chemin\img\
  • Dans ce fichier, remplacez « chemin » par le chemin du répertoire; par exemple : C:\xpdf-3.02-win32\
  • Dans ce fichier, remplacez « monfichier.pdf » par le nom de votre fichier PDF.
  • Exécutez « xpdf.bat » pour lancer l’extraction des images.

En ce qui concerne les images vectorielles, elles ne peuvent être extraites de cette façon. Il vous faudra Adobe Illustrator pour cela.

logo (2)

Babbel est, comme Livemocha ou Mango language, un site pour apprendre un langue étrangère ou bien la renforcer. A l’heure actuelle, l’anglais, l’allemand, l’italien et l’espagnol sont disponibles. Le principale d’apprentissage est basé sur l’association de mot-image.

Une leçon comprend plusieurs exercices:

  • l’apprentissage : une image est présentée, ainsi que sa définition en français et dans la langue à apprendre (orthographe et son),
  • l’écoute: il s’agit ici d’associer le mot dicté à l’image correspondante,
  • l’écriture: à partir du mot français et de l’image, il peut vous être demandé soit de retrouver la première lettre du mot, soit de l’écrire intégralement dans la langue à apprendre.

La particularité de ce site est que les utilisateurs peuvent participer activement au site en proposant des photos associées à des mots et en notant les photos soumises par les utilisateurs par rapport à un mot donné. Les photos ayant les meilleurs votes sont associées aux leçons.

logo

Mango Languages propose de nombreuses leçons pour apprendre une langue étrangère. Les leçons sont proposées à partir d’une langue à spécifier. Pour l’instant, la plupart des leçons sont conçues à partir de l’anglais pour les langues suivantes: brésilien – portugais, allemand, grec, italien, japonais, russe, espagnol, etc. Il n’y a pas encore de cours pour apprendre l’anglais à partir du français. Si vous avez une connaissance moyenne de l’anglais, ça devrait être suffisant pour apprécier les cours pour les autres langues.


livemocha

Je viens de découvrir Livemocha et je suis épaté. C’ est un site pour apprendre une langue étrangère (anglais, allemand, espagnol, mandarin, hindi). Il propose plusieurs leçons avec différents niveaux. Les leçons, généralement basées sur une thématique, se décomposent en plusieurs module:

  • L’apprentissage: une série d’ expressions associées à des images.
  • La lecture: une expression est proposé, à vous de trouver l’ image associée.
  • L’écoute: une expression est prononcée, à vous de trouver l’ image associée.
  • Magnet: il faut remettre la phrase dans l’ordre en fonction de l’image proposée.


Free Image Hosting at www.ImageShack.us

Le site permet une forte interaction entre les membres. A l’inscription, il nous est demandé les langues que l’on souhaite apprendre et celles que l’on peut enseigner. Le site permet de rencontrer des personnes qui parles la langue que l’on veux apprendre. Nous pouvions également aider les personnes désirant apprendre notre langue.

D’autres modules sont proposés pour les niveaux élevés, notamment la rédaction, qui peut être corrigé par un autre membre.

Pour réaliser des illustrations, des figures ou des images pour votre document long, vous avez à disposition de nombreux logiciels gratuits. On peut regrouper les types d’images en deux catégories :

  • Les images matricielles: format approprié pour les photos ou bien les captures d’écran.
  • Les images vectorielles: pour tout le reste (graphique, diagramme, schéma). La qualité des images vectorielles restera toujours optimale d’où son énorme intérêt (voir l’article sur wikipedia).

Logiciels pour les images matricielles

Pour les images matricielles, vous pouvez utiliser le format JPG, TIFF ou bien PNG. Le format TIFF n’est pas géré par LaTeX. Si vous devez créer l’image ou que vous disposez d’images BITMAP, privilégiez le format PNG pour la compression sans perte. Voici les logiciels recommandés :

  • paint.net est un outil extrêmement simple et efficace. Il autorise la gestion des calques, fonction très utile pour recadrer simultanément plusieurs images. Il conviendra sûrement dans 95% des cas.
  • Gimp est plus complet mais aussi plus difficile à utiliser.

Logiciels pour les images vectorielles

La création d’images vectorielles fait appel à des outils variés et spécifiques à des contextes. LaTeX et Word peuvent gérer les images vectorielles d’extension EPS. Pour LaTeX, si vous compilez en PDF, il vous faudra utiliser le package epstopdf. Pour Word, il existe une forte interaction entre les applications Microsoft et généralement, un copié-collé d’un diagramme réalisé sur Excel ou Visio s’intègre très bien dans Word. Voici une liste des logiciels permettant de générer des images EPS à partir d’un contexte précis.

  • Données issues d’un tableur (graphique, diagramme, tableau, etc.): créer l’objet sur OpenOffice Calc, le copier-coller sur OpenOffice Draw et l’exporter en EPS.
  • Schémas, illustrations : OpenOffice Draw, Inkscape ou Adobe Illustrator.
  • Figures générées avec Matlab.
  • Maillages polygonaux 3D : Meshman.
  • etc.

Adobe Illustrator est un logiciel très puissant. Il permet notamment de retoucher vos images EPS.

Un index des auteurs cités dans un document long (thèse, rapport, etc.) permet de savoir facilement si un auteur a été cité et montre les influences de l’auteur principal. Mettre en place un index des auteurs cités avec LaTeX impose cependant des outils supplémentaires comme authorindex et Perl ainsi qu’une certaine organisation. Voici quelques conseils:

  • Gérer sa bibliographie avec un gestionnaire de références bibliographiques (comme Jabref par exemple).
  • Dans le fichier .bibtex, un même auteur devra avoir la même orthographe dans les différentes entrées pour éviter les doublons dans l’index.
  • Dans le champ « Author » de .bibtex, les accents doivent être gérer à partir des commandes d’accent ({\’e} pour é, {\^è} pour è, etc.). Une liste des commandes est disponible dans la FAQ LaTeX.
  • Perl est nécessaire pour gérer le fichier .ain contenant l’index. Perl pourra être téléchargé gratuitement à partir du site officiel.
  • Ajouter le package authorindex à votre document ainsi que la commande \printauthorindex à l’endroit où vous souhaitez faire apparaître l’index des auteurs.

La création du document PDF avec l’index des auteurs cités se réalise en plusieurs temps:

  • Compiler autant de fois que nécessaire pour générer la bibliographie.
  • Exécuter le script authorindex.pl. Un fichier d’extension .ain est crée à partir du fichier .aux.
  • Des espaces gênant entre les auteurs dans l’index peuvent apparaître lors de la compilation finale. Pour supprimer les espaces, éditer le fichier .ain et supprimez toutes les commandes \indexspace.
  • Compiler une nouvelle fois pour avoir votre index des auteurs cités à jour (et sans espace).

Powerpoint ou OpenOffice Impress ne sont pas les seuls outils pour réaliser des supports de présentation. Beamer est une classe LaTeX qui représente une alternative très efficace, notamment pour ce qui est de la gestion des formules mathématiques et des images.Si vous disposer d’un document LaTeX (article, rapport, etc.) à partir duquel vous souhaitez réaliser une présentation, Beamer correspond à la solution à privilégier. En effet, vous pourrez reprendre le code source (formules, algorithmes, etc.) et les ressources (images jpg, png, eps, pdf, etc…) de votre article pour les intégrer à la présentation.

De quoi ai-je besoin (pour Windows) ?

  • MiKTeX: distribution TeX/LaTeX.
  • TeXnicCenter ou WinEdt : éditeurs de texte.
  • Le package Beamer que vous pourrez télécharger à partir du package manager de MiKTeX.
  • Le package epstopdf pour transformer vos images EPS en images PDF.
  • Optionnel: le modèle de présentation Trondheim

Et ensuite?

Beamer fonctionne avec un mode de compilation en PDF (voir ce billet pour la compilation d’un document en PDF). Deux solutions s’offrent à vous pour la création de votre première présentation Beamer:

  • Éplucher la documentation pour comprendre le fonctionnement et créer petit à petit votre présentation.
  • Repartir d’un modèle existant (comme Trondheim par exemple), étudier les balises Beamer utilisées et ajouter votre contenu.

Page suivante »