3736850281_f03ddaac48_z

Lors de mes séjours à l’étranger, j’ai toujours adoré découvrir les lieux en marchant. L’expérience la plus forte restera mon séjour à Bangkok où je me suis lancé dans une balade improvisée pour me laisser surprendre par des lieux magnifiques et m’imprégner de la culture locale.

Avec mon travail, j’ai eu la chance d’aller en Thaïlande une semaine pour donner une formation. Je n’avais que le dimanche après-midi pour visiter la ville. J’ai opté pour une balade improvisée d’une quinzaine de kilomètres avec mon smartphone comme seul compagnon. Ce que j’ai vécu cet après-midi là restera un voyage culturel étonnant associé à un formidable sentiment de liberté.

J’avais déjà eu l’occasion de partir à l’étranger par le passé, mais je ne m’éloignais pas beaucoup de l’hôtel par peur de me perdre. Cette fois-ci, j’ai voulu expérimenter une de ces applications mobiles qui proposent des cartes consultables hors ligne, couplées à un GPS. À l’hôtel, j’ai pris soin de télécharger celle de Bangkok et lui associer des points d’intérêt comme le début de départ de la balade sur le fleuve Chao Praya, le palais royal, le grand bouddha couché, la maison de Jim Thompson, etc.

Équipé d’un sac à dos et d’une bouteille d’eau, je me lance à l’aventure. Je vérifie que l’application est bien capable de me localiser sur la carte de la ville et emprunte une grande avenue en direction du fleuve. La circulation des voitures y est incroyablement dense. Je m’oriente vite vers les rues parallèles, moins chargées et découvre un groupe de jeunes en train de jouer au football avec une balle en osier. Les joueurs sont vraiment bons et s’autorisent des mouvements acrobatiques assez inhabituels. J’apprendrais plus tard qu’il s’agit du sepak takraw, un sport très populaire en Thaïlande, qui s’apparente plus au volley-ball.

sepak-takraw

Grâce à mon smartphone, je me dirige assez facilement jusqu’au fleuve et prends place dans une embarcation à touristes pour aller vers le nord. Je comptais me rendre directement au palais royal, mais j’aperçois des temples à l’un des arrêts intermédiaires. Je descend et marche en direction de l’un d’entre eux qui me réserve une belle surprise : le grand bouddha couché ! Je bombarde de photos cet endroit magnifique puis reprends la route vers le palais royal, qui s’avérera fermé. Je le contourne et commence à m’éloigner du fleuve. Je passe à côté d’une colline qui abrite en son sommet, un temple doré. Je m’en approche et décide de gravir les escaliers de Wat Saket, le Temple de la montagne d’or. Le sommet m’offre une vue magnifique de Bangkok. Je jette ensuite un œil à ma carte et trouve ma prochaine destination : la maison de Jim Thompson. Je me garde bien de prendre les grandes avenues et m’y rends par ce que je crois être le plus court chemin. Ce sera finalement un chemin bien plus long me m’y mènera, car je me suis trompé de rive. L’immersion est forte, je me sens seul en terre inconnue, mais j’adore ça. Je traverse des marchés incroyablement longs, me régale des moments de vie que je capture çà et là.

Je finis par arriver à la maison de Jim Thompson qui ne m’offrira, elle aussi, que son extérieur. La faim commence à se faire sentir. Je me mets en quête d’un restaurant. Ma faim devient de plus en plus agressive et la fatigue m’encourage à me restaurer dans le premier endroit venu : il s’agira d’un MacDo. Je regrette de n’avoir pu ponctuer ma balade avec de la cuisine traditionnelle. Heureusement, je me suis rattrapé les autres jours.

En sortant du MacDo, je repère un gigantesque centre commercial, le MBK Center, et le marque sur ma carte afin d’y revenir le lendemain. Je n’ai désormais qu’une envie : retrouver le lit de mon hôtel. J’aurai pu prendre le métro, mais décide de conclure à pied cette magnifique balade.

Cette expérience aura été très marquante, beaucoup plus que les autres voyages que j’avais faits par le passé. Je dois beaucoup à cette petite application qui m’a offert la liberté de me rendre où j’en avais envie. Il y a sans doute une panoplie d’applis qui permettent de télécharger des cartes consultables sans avoir besoin d’internet (offline). j’ai utilisé pour ma part CityMaps2Go, disponible sur Android et iPhone.

photo credit: by Janine, allie/gator