5447958713_050cab91aa_z

photo credit: eccampbell via photopin cc

Mon retour de vacances a été une sacrée prise de conscience cet été. La malbouffe et une activité physique limitée ont fini par me rendre les dix kilos que j’avais eus du mal à perdre il y a deux ans. J’ai alors entrepris de retrouver une bonne hygiène de vie et me suis lancé dans un défi kilo. En parallèle, je suis tombé sur l’appel au béta-test du programme e-coaching de Stimulab. J’ai sauté sur l’occasion et intégré ce programme de six semaines. Voici ce que j’en pense et les résultats obtenus.

Avant d’entreprendre ce coaching, j’étais déjà un bon marcheur et adapte des objets connectés. En 2012, je me suis procuré un capteur Fitbit qui compte le nombre de pas effectués chaque jour. En faisant le suivi de mon activité quotidienne, j’ai pu identifier les moments où je marchais le plus ainsi que les creux dans mes journées. Cela m’a permis de modifier certaines de mes habitudes pour me rapprocher des 10000 pas par jour, la recommandation de l’OMS.

Ces derniers mois, je trouvais de moins en moins de temps pour pratiquer une activité physique. Je marchais moins et avais un peu mis de côté la course à pied. Je me suis inscrit au programme Stimulab car j’ai pensé qu’il agirait comme un facteur de motivation supplémentaire. J’étais également curieux de voir comment le coaching à distance pouvait influencer mon activité physique.

La prise de contact

Une fois ma participation validée, j’ai été contacté au téléphone par un coach sportif. Il m’a présenté le programme puis nous avons discuté de mes objectifs. Notre entretien s’est terminé sur l’étude des premières actions à entreprendre.

Mon objectif

Pour accompagner mon « défi kilo », je voulais pratiquer une activité physique régulière. Étant à plutôt l’aise sur les 10000 pas par jour, je me suis fixé un objectif de 15000 pas.

Le coaching

Mon coach a établi le programme des premières semaines avec des objectifs intermédiaires afin de trouver et de m’habituer aux « marges ». Ces marges sont la clé pour atteindre et stabiliser mon objectif de 15000 pas par jour. Il s’agit par exemple de prendre l’escalier au lieu de l’ascenseur, aller au RER à pied plutôt que prendre le bus, se déplacer pour discuter avec une personne au travail plutôt que lui téléphoner, aller manger à l’extérieur plutôt qu’à la cantine, etc.
Les échanges avec mon coach se faisaient principalement par SMS, un format pratique pour informer de l’objectif du lendemain et discuter du bilan de la journée.

La transformation

Je me suis lancé dans ce programme plutôt par curiosité mais j’ai joué le jeu. Je me suis rendu compte qu’il n’était pas si difficile d’atteindre mes objectifs quotidiens. J’éprouvais cependant des difficultés le weekend. Mon coach m’a proposé de remplacer la marche par une session cardio à la maison, activité que je pouvais faire tout en surveillant les enfants.
Il m’a également fait travailler sur les marges du weekend. J’ai aménagé mon temps pour faire des promenades plus longues. J’ai même expérimenté le jogging poussette.

Le bilan

Cette expérience a été très positive. J’ai atteint les objectifs que je m’étais donné en début de coaching; je m’en suis même donné de nouveaux comme la reprise de la course à pied. Au premier abord, ça peut paraître étrange de discuter de son quotidien avec un inconnu, de lui consacrer quelques minutes pour partager ce qui a été positif dans la journée ou bien les difficultés rencontrées. C’est un exercice plus naturel dès lors que la confiance est installée. J’aurai sans doute eu plus de mal à atteindre mes objectifs sans coaching. Je commence d’ailleurs à ressentir les effets de ne plus être suivi, de ne plus parler de mes objectifs à quelqu’un: la motivation faiblit. Heureusement, quelques habitudes / réflexes sont désormais installés depuis le coaching.